Nouméa, Nouvelle-Calédonie

Les maladies transmises par les moustiques telles que la dengue posent de plus en plus de problèmes de santé en Nouvelle-Calédonie. Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, plus de 4 000 cas de dengue et 10 décès ont été signalés de septembre 2016 à juin 2017. D’après la DASS de Nouvelle-Calédonie, depuis le 1er janvier 2018, 1 892 cas de dengue ont été recensés dont 2 décès.  

En mars 2018, le World Mosquito Program (WMP) a annoncé un nouveau partenariat avec le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, la ville de Nouméa et l'Institut Pasteur de Nouvelle-Calédonie (IPNC) afin de protéger les communautés de Nouvelle-Calédonie contre les maladies transmises par les moustiques.

Le WMP utilisera sa technologie innovante pour introduire la bactérie Wolbachia d'origine naturelle dans les populations de moustiques dans le cadre d'un projet pilote à Nouméa en 2019. Une fois que les moustiques porteurs de Wolbachia auront été libérés, ils se reproduiront avec des moustiques sauvages. Au fil du temps, la majorité des moustiques seront porteurs de Wolbachia. Ces moustiques auront une capacité réduite à transmettre des virus à la population, réduisant ainsi le risque d'épidémies de dengue et d'autres virus transmis par les moustiques tels que Zika et le chikungunya.

Après de nombreuses années de recherche en laboratoire et d'essais sur le terrain aux résultats prometteurs, le WMP a reçu un large soutien de la part des communautés, des gouvernements et des autorités de réglementation. La Nouvelle-Calédonie est la quatrième île du Pacifique à rejoindre l’initiative mondiale.

Lisez nos dernières nouvelles concernant la Nouvelle-Calédonie.

 


Nouméa, New Caledonia

Mosquito-borne diseases such as dengue pose increasing health concerns for New Caledonia. According to The World Health Organization, more than 4,000 dengue cases and 10 deaths were reported from September 2016 to June 2017. 

In March 2018, the World Mosquito Program (WMP) announced a new partnership with the Government of New Caledonia, the City of Noumea and the Institute Pasteur in New Caledonia (IPNC) to protect communities in New Caledonia from mosquito-borne diseases.

The WMP will use its ground-breaking technology to introduce naturally occurring Wolbachia bacteria to mosquito populations as part of a pilot project in Noumea in 2019. Once Wolbachia carrying mosquitoes are released, they will breed with wild mosquitoes. Over time, the majority of mosquitoes will carry Wolbachia. These mosquitoes will have a reduced ability to transmit viruses to people, decreasing the risk of outbreaks of dengue and other mosquito-borne viruses such as Zika and chikungunya.

Following many years of laboratory research and field trials with promising results, the WMP has received widespread support from communities, governments and regulators. New Caledonia is the fourth country in the Pacific Islands to join the global initiative.

Read our latest news from New Caledonia.